Information

Coronavirus

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Découvrir Beauraing / Les villages / Martouzin-Neuville
Actions sur le document

Martouzin-Neuville

Martinisius en 1264, Martivoisin, Martoisin, Marteusin, Marthoville en 1571. Cette dernière graphie donne beaucoup de vraisemblance à l'étymologie qui, en fait, le traduit par Martis villa.

 

L'ancienneté de cette Martis villa s'expliquerait par opposition à Neuville, Nova villa. Martouzin et Neuville, compris dans le domaine de Silvestrecourt, furent incorporés en 862 dans les domaines de l'abbaye de Stavelot.

 

L'Histoire de Martouzin se confond donc avec celle de Focant dès le début du 14ème siècle.

Neuville constituait une seigneurie hautaine dépendant de la prévôté de Revogne,elle a connu des seigneurs particuliers depuis le 11ème siècle.

 

A la fin du 19ème siècle, une briqueterie exploitait la terre à brique à Martouzin.

Le château de Clermont : le château médiéval de Clermont était le siège d’une ancienne seigneurie liégeoise relevant de la prévôté de Revogne. De l’ensemble, apparemment assez vaste, il ne reste que de très maigres ruines au sommet d’une crête boisée (lieu-dit Bois de Luchy) dominant au sud le village de Neuville. Parmi les vestiges dégagés en 1990, mais laissés à l’abandon depuis, se démarque une bâtisse rectangulaire (tour ou donjon ?) en moellons de calcaire, ceinte d’un fossé et conservée hors-sol sur environ 1 mètre de haut.

 

A voir : 
A Neuville, une ancienne chapelle à l'architecture quelque peu particulière, jadis lieu de pélerinage.

 

Culte :

L'Eucharistie est célébrée à Martouzin en l'Eglise de l'Assomption de Notre-Dame, le dimanche à 11h00 et le mardi à 18h00.

L'Eucharistie est célébrée à Neuville en l'Eglise Notre-Dame le deuxième et quatrième samedi du mois à 18h00.