Programme de politique générale de la législature

Le programme de politique générale pour la législature 2012-2018 est articulé comme suit :

 

Une politique participative et durable axée sur la communication

 

Au cours des 6 années à venir, la majorité s’engage à mettre tout en œuvre pour :

 

-          développer le caractère attractif de tous les villages et du centre de Beauraing,

-          conserver, favoriser le maintien et le développement des entreprises et des commerces et soutenir avec force l’agriculture ;

-          créer les conditions favorables pour aider au mieux les personnes âgées ainsi que les jeunes en mettant l’accent sur les relations intergénérationnelles ;

-          aider le développement de l’ensemble des associations actives au sein de la commune.

 

Notre programme se décline en dix thèmes ;

 

1.     La communication et les services à la population

 

Nous disposons aujourd’hui de moyens de communication performants.

Chacun d’entre vous détient des connaissances spécifiques que nous devons mettre en commun.

Une de nos priorités sera de rendre notre commune plus participative.

 

        1.     En appliquant le nouveau décret wallon qui permet les questions des citoyens au Conseil communal.

 

        2.     En collaborant étroitement avec les commissions consultatives. Par exemple par la présentation des dossiers par les présidents des commissions au Collège communal (CCATM, petite enfance, logement, aînés ….).

 

3.       En impliquant et en responsabilisant davantage l’ensemble du personnel communal

 

4.       En accueillant les nouveaux arrivants lors d’une séance d’information.

 

La majorité s’engage aussi


A informer de manière transparente et régulière sur l’état des finances communales, à éditer un bulletin communal ouvert à toutes nos associations et à développer le site internet. Cela fera partie de l’une des compétences précise d’un échevinat.

 

                A faire adopter et de mettre en œuvre le Plan communal de développement rural (PCDR) ainsi que le Schéma de structure (SSC).

 

 

2.     L’emploi et l’économie

 

Nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour aider et soutenir la création d’emplois.

 

Notre priorité ira :

-          à la mise en œuvre de la zone d’activité de la Pâture du Pape (ZAEM) .

-          à l’aménagement de la Base de Baronville afin d’y développer des projets rentables et créateurs d’emplois. Par ailleurs, nous mettrons tout en œuvre pour en rester propriétaires et en faire une opération rentable.

 

Notre Ville est aussi un centre commercial important, et une source d’emploi indéniable…

 

Nous adopterons une stratégie visant en permanence à renforcer l’attractivité du centre ville et encourager les initiatives tant au centre que dans les villages.

 

Au niveau de l’agriculture.

 

Les chemins agricoles feront l’objet d’entretien plus régulier au bénéfice de ces entreprises mais aussi de chaque beaurinois, promeneur ou touriste dans notre région.

 

 

3.     L’urbanisme et le logement

 

Disposer d’un logement décent et financièrement abordable est un droit et l’une des conditions de l’épanouissement de chacun.

 

Nous poursuivrons le lotissement de terrains communaux au quartier des Ardennes et dans les villages autant que possible. Quant à notre politique en matière de logements sociaux, nous privilégierons l’acquisition et la rénovation d’immeubles inoccupés.

 

Il est important de favoriser sur notre commune un bâti harmonieux et d’encadrer le développement urbanistique. Nous appliquerons les règles du Schéma de structure afin d’aider les candidats lotisseurs et insuffler une dynamique urbanistique cohérente en accordant une attention toute particulière aux entrées des villages et de Beauraing afin de conserver leur qualité paysagère.

 

Au niveau administratif, nous mettrons en place un suivi rigoureux et individuel de toute demande de permis d’urbanisme.

 

Par ailleurs à l’occasion de l’élaboration de tout projet d’aménagement important, nous informerons et consulterons la population au préalable.

 

 

4.     La mobilité

 

Il est temps de prendre enfin ce dossier à bras le corps ! La Qualité de vie, la sécurité et le développement commercial en dépendent.

 

La réalisation d’un Plan communal de mobilité (PCM) nous permettra d’envisager celle-ci d’une manière globale dès le contournement terminé.

 

Une attention particulière sera donnée dans chaque dossier de réfection de voirie aux deux-roues et aux piétons afin de diminuer le recours systématique aux véhicules tout en assurant la fluidité de la circulation et l’offre de parkings que nous maintiendrons gratuits.

 

Nous vivons dans un monde en mouvement et la tendance à des vitesses excessives est réelle. Nous accorderons la priorité absolue aux limitations de vitesse dans les traversées de villages ainsi qu’en zone urbanisée.

 

Au cours de cette législature, nous réaliserons un état des lieux des trottoirs pour identifier les zones d’inconfort tant dans les villages que dans le centre afin de prioriser les travaux de restauration.

 

L’Ecole de formation à la sécurité routière et cycliste devrait aussi trouver place à proximité des écoles.

 

 

5.     La vie sociale

 

L’isolement et la solitude sont les maux d’aujourd’hui. Ils doivent être bannis.

Il est essentiel d’avoir une collaboration étroite avec le CPAS afin de lui donner les moyens et de renforcer son action.

 

Nous souhaitons créer ou mettre à disposition  des lieux d’espaces rencontres dans les villages, de même que mettre en place une commission jeunesse afin d’être plus à l’écoute de ceux-ci.

 

La population vieillit, il nous semble important de développer le concept de « bien vieillir chez soi » en créant un réseau de « voisin…âge » et favoriser les liens sociaux et intergénérationnels.

 

L’aménagement d’une maison communautaire fera partie de nos priorités, ainsi que d’assurer la mobilité et l’intégration des personnes à mobilité réduite.

 

La création d’un centre de jour sur notre territoire nous semble aussi essentielle.

 

 

6.     La vie associative

 

La plus grande richesse de notre commune, c’est son tissu associatif. Le monde associatif doit être considéré comme un partenaire et non comme un prestataire de service. La majorité mettra sur pied une véritable politique de soutien à l’égard de chaque groupement.

 

Nous réaliserons un inventaire de toutes les associations et de leurs besoins en infrastructures.

 

Nous soutiendrons une politique sportive proactive à destination des jeunes, des séniors et des personnes handicapées en développant et entretenant toutes les infrastructures sportives.

 

Nous souhaitons organiser des journées inter-villages « Ma famille se met au sport » afin de proposer au plus grand nombre des activités accessibles à tous.

 

Notre commune est riche de nombreux artiste de talents, nous tenons à promouvoir les artistes Beaurinois en encourageant « à la création » par la mise à disposition d’infrastructures.

 

Le Centre culturel est aussi un acteur incontournable. Nous devons assurer son indépendance politique, dans ses actions comme dans ses choix et garantir l’accessibilité de la culture à des prix démocratiques.

 

 

7.     L’entretien des villages

 

Nous devons préserver nos paysages et notre cadre de vie villageois. Le petit patrimoine revêt une valeur particulière, nous mettrons tout en œuvre pour l’entretenir et le restaurer. Le petit patrimoine, c’est notre histoire, et chaque fois qu’il se dégrade, c’est une partie de nos racines, de nous-mêmes qui disparaît.

 

Nous mettrons en place  un plan d’organisation de l’entretien de chaque village, en veillant au nettoyage des fossés, à l’entretien des voiries, à lutter contre les incivilités afin que notre environnement soit propre et sécurisé.

 

La sécurité est un droit fondamental, nous devons aussi y veiller dans chaque traversée d’agglomération.

 

 

8.     L’enseignement

 

Beauraing accueille quotidiennement plus de 3000 étudiants. Le cœur de notre commune bat au rythme des horaires scolaires.

 

Le secteur de l’enseignement est évidemment très important et une source d’emploi considérable. Nous serons attentifs à toutes les demandes des écoles tous réseaux confondus notamment en terme de sécurité.

 

Nos écoles communales méritent bien sur une attention toute particulière, car elles participent grandement à la vie de nos villages. En terme de mobilité, elle apportent un avantage considérable. Nos écoles de village doivent disposer d’infrastructures conviviales et accueillantes.

 

L’accueil extrascolaire joue un rôle extrêmement important au sein des familles, nous  veillerons à conserver voire à améliorer ce service indispensable.

 

 

9.     L’environnement, l’énergie, la nature et les forêts

 

La nature, l’environnement, c’est l’affaire de tous et notre souci permanent.

 

Nous veillerons au maintien de la biodiversité sur tout notre territoire, à la qualité de nos cours d’eau. La commune doit montrer l’exemple, notamment en diminuant sa consommation d’énergie, ou encore en triant mieux ses propres déchets.

 

Notre commune est située sur des zones naturelles variées (ardenne, calestienne, famenne) sur lesquelles nous souhaitons répertorier, cartographier les sites naturels exceptionnels afin de mettre en œuvre un projet didactique et de mise en valeur de ces ressources.

 

Chacun le sait, notre planète suffoque, nous devons intégrer dans les bâtiments publics toutes les mesures d’économie d’énergie et diminuer notre production de CO2 ! Notre Commune n’a d’autre alternative que de se positionner dans le développement durable dans chacun de ses gestes !

 

Au niveau des déchets, avec le Bep, nous soutiendrons l’aménagement du parc à containers pour en améliorer l’accessibilité.

 

La mise en place de jardins collectifs sera soutenue avec l’aide du CPAS.

 

Avec la population, nous serons attentifs à toutes possibilités de recourir aux énergies alternatives.

 

 

10.  Le tourisme

 

Il ne suffit pas d’exister pour être vu. Beauraing, c’est la porte des Ardennes. Un réseau de promenades très bien balisées, un relief et des paysages remarquables recherchés par les touristes, un maillage important de voiries et de sentiers.

 

Notre commune ne regorge pas de ressources importantes, il faut croire en notre potentiel touristique et travailler de concert avec l’OT.

 

La rédaction d’un guide des promenades en complément des cartes existantes ainsi que la restauration du petit patrimoine historique participera à un meilleur accueil de nos visiteurs.

 

Avec l’OT, nous créerons des produits touristiques innovants et transfrontaliers. Circuits de randonnées en partenariat avec les communes françaises voisines (Givet, Fromelennes, etc.) et en aménageant l’une ou l’autre aires d’accueil en forêt.

 

Le Castel mérite aussi toute notre attention, véritable perle de verdure au beau milieu de notre territoire, nous poursuivrons sa mise en valeur en lui donnant le lustre qu’il mérite.

 

La liaison entre les Ravel de Wanlin et Givet sera soutenue avec force auprès de la Région wallonne avec le PCDR. »







Actions sur le document