L'autre Sens

Personnel

Jean-Philippe GILAIN 
Responsable
Tél. & Fax. 082 67 92 40 
GSM.  0473 82 19 67 
Mail. service.prevention.beauraing@gmail.com

Bérengère FOURNY
Assistante Sociale

Lesley DENUIT

Laurence BRIDOUX
Educateurs de rue

Disponibilité : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h15 à 16h30. (Possibilités de rencontre sur rendez-vous)
Localisation : Rue de Rochefort, 38 A - 5570 Beauraing
Permanences : /
 

Service

Service de prévention, d'aide aux toxicomanes et à leurs proches

L'autre sens est un plan stratégique de prévention et de sécurité (anciennement plan drogue) dépendant du Service Publique Fédéral de l'Intérieur ainsi que de la commune de Beauraing. Il se compose d'un gradué en psychologie, d'un criminologue à temps plein (Jean-Philippe Gilain) et d'une assistante sociale à mi-temps (Bérengère Fourny). Le service est ouvert à toute personne concerné de près ou de loin par l'usage de drogues licites ou illicites, que ce soit pour une information, une écoute un échange ou un soutien.

 

L'autre sens suit les objectifs suivants :

  • Répondre de manière individuelle aux demandes des personnes concernées directement ou non par l'usage de drogues ;
  • Dans un esprit de coordination, il tente de mettre en place des mesures permettant de rétablir, de renforcer le tissu social et les structures existantes. Il identifie les ressources locales et supra-locales en vue de favoriser un partenariat.
  • Il met en exergue des actions préventives en matière de consommation de drogues.
  • Il rend compte de la situation auprès des instances publiques supérieures dans le respect du secret professionnel.
     

Le service articule son travail selon trois axes : 

  • Le travail individuel

Par l'écoute, l'accompagnement, le suivi psychosocial, la réduction des risques et la réinsertion sociale des personnes qui en font la demande et qui rencontrent des difficultés liées à la consommation de drogues.

  • La prévention
Par des actions menées auprès de personnes ayant un rôle éducatif en relation directe avec les jeunes. Des acteurs comme les enseignants, les éducateurs ou encore les parents qui en font la demande, peuvent bénéficier de ce type d'action. Il s'agit de prévenir les consommations problématiques des drogues et les risques liés à celles-ci en créant des espaces d'échange, de réflexion et d'information.
  • La coordination

Le but est d'installer une cohérence au niveau des actions à mener en matière de toxicomanie. Pour ce faire, le service participe à la création de réseau réunissant différents intervenants locaux en respectant les compétences et les missions de chacun.
 

Dans le but de mener à bien ces objectifs et finalités, différentes actions ont déjà été mises en place :

  • Suivi individuel et accompagnement d'usagers de drogues et de leurs proches dans des démarches d'ordres sociales et psychologiques (recherche d'un logement, d'un emploi, projet de vie, recherche du sens de la consommation, etc.).
  • Sensibilisation dans les lieux de rassemblement des jeunes (soirées, festivals, etc.). Dans ce cadre, différents outils sont utilisés tels que des dépliants décrivant les différentes drogues, distributions de préservatifs, etc. De plus, l'information diffusée est adaptée au public présent suivant l'âge, le sexe, les attentes, les craintes, etc.
  • La formation, la sensibilisation du corps éducatif (professeurs, éducateurs, etc.), des travailleurs psycho-médico-sociaux et de toute population confrontée à la l'usage de drogues. Ainsi, le service met en place des conférences, des formations, des pièces de théâtre, etc.
  • L'information est aussi disponible par le biais d'un centre de documentation (prêt de livres, revues, …).
  • Création d'un projet transfrontalier avec la France (constitution d'un réseau de professionnels actifs en milieu festif dans le cadre d'une politique de réduction des risques).
  • Travail en partenariat avec d'autres services concernés par la problématique de l'usage de drogues tel que des centres spécialisés, des A.M.O. (Associations d'aide en Milieux Ouverts), des maisons de jeunes, etc.
     

Le projet s'intègre dans une politique de prévention basée sur l'épanouissement, l'émancipation, l'autonomie, l'éducation, l'intégration, le respect des différences, la solidarité, le non-jugement, l'écoute, l'empathie, l'intérêt de la collectivité et des individus. De plus, notre travail est réalisé en garantissant le secret professionnel.

 


A télécharger :

Lexique des substances

Présentation et historique

Diagnostic local de sécurité

Plan de Cohésion sociale de la Ville

 

Actions sur le document